Bien-être,  Vie d'auteur

Hypersensibilité ou intensité émotionnelle – Pourquoi se sent-on différent

POURQUOI VOUS SENTEZ-VOUS DIFFÉRENT ?

Être intensément sensible n’est pas une maladie en soi — à vrai dire, c’est souvent le signe d’une intelligence élevée, de talents ou de capacités uniques. Toutefois, après des années de mauvais diagnostics par les professionnels de santé, de critiques à l’école ou au travail, et d’incompréhension même chez leurs proches, il est compréhensible que beaucoup de personnes intenses commencent à croire qu’elles ont un problème. De manière ironique, une mauvaise estime de soi et un sentiment de solitude les rendent plus sujettes à de réels troubles mentaux.

Le cerveau est différent d’une personne à l’autre. La recherche a démontré que certaines personnes étaient nées avec une composition biochimique ou neurologique particulière qui peut les rendre plus intenses sur le plan émotionnel ou intellectuel, plus sensibles et plus réceptives aux stimuli externes que la moyenne de la population.

La neurodiversité est une réalité biologique ; ce terme décrit les variations infinies qui existent dans notre fonctionnement en tant qu’êtres humains. D’ailleurs, l’idée selon laquelle il y aurait une manière « normale » ou « saine » d’agir et de percevoir le monde n’est rien d’autre qu’une construction culturelle (Foucault).

De nos jours, la compréhension de la santé mentale et de ses difficultés se réduit souvent à mettre les gens dans des cases correspondant à un trouble ou un diagnostic. Bien qu’il y ait un intérêt certain à avoir un diagnostic formel (accéder au bon traitement, voir ses difficultés reconnues, se rendre compte qu’on n’est pas seul.e, bénéficier des avancements de la recherche), une telle mentalité « taille unique » a ses limites.

Le paradigme de la neurodiversité suggère que la diversité qui fait partie de nous, quoique difficile à explorer parfois, nous rend plus fort en tant qu’espèce, en tant que communauté et en tant qu’individu. Qu’il y ait des individus qui fonctionnent plus intensément dans le monde n’est pas seulement une forme naturelle de diversité humaine, c’est aussi un facteur clef de notre évolution et de la progression de notre conscience collective. Ce point de vue s’oppose au modèle médical, qui soutient qu’il y a une manière « normale » et souhaitable de fonctionner, et que le reste relève du trouble.

Ces dernières années, les psychologues et le public ont montré un intérêt croissant pour les sujets comme la sensibilité émotionnelle, l’intelligence émotionnelle, l’introversion, et leurs liens avec le bien-être et la créativité. Un trait qui chevauche tous ces sujets est l’Intensité Émotionnelle — la propension à ressentir les émotions avec une plus forte conscience, intensité et profondeur.

Si vous vous reconnaissez dans cette description de l’intensité émotionnelle, vous vous retrouverez peut-être aussi dans ce qui suit :

→ Vous faites partie des 15-20% de la population qui se définit comme “hypersensible” selon la définition du Dr. Elaine Aron

→ Vous vous considérez comme un empathe

→ Vous avez l’impression d’avoir des barrières minces selon la définition de l’Inventaire d’Hartmann

→ Vous tombez à droite de la courbe de Gauss et êtes doué.e dans une ou plusieurs formes d’intelligence :

  • doué.e intellectuellement — test de QI classique
  • doué.e en logique et mathématiques — la capacité à repérer des schémas, à faire des déductions et à raisonner de manière logique
  • doué.e en linguistique — la capacité à s’exprimer avec la rhétorique ou la poésie, et de maîtriser de nouvelles langues
  • doué.e dans l’espace — la capacité à se projeter mentalement
  • doué.e en musique — la capacité à reconnaître et composer des notes, des tonalités et des rythmes
  • doué.e corporellement et kinesthésiquement — un sens aigu de votre corps, la capacité à communiquer par les gestes
  • doué.e en relations interpersonnelles — la capacité à comprendre et distinguer les émotions et intentions des autres
  • doué.e sur le plan intra-personnel — la capacité à comprendre ses propres sentiments et ses motivations
  • doué.e spirituellement — sensibilité psychique, clairvoyance, clairaudience, et surtout « claire-connaissance »

(Le cadre ci-dessus se fonde sur la théorie des intelligences multiples de Gardner, à laquelle nous avons ajouté la dimension spirituelle.)

L’intensité émotionnelle est une caractéristique innée, un tempérament. Vivre avec l’intensité émotionnelle est à double tranchant. Cela signifie connaître un large spectre d’émotions de manière plus vive et plus profonde que la plupart des gens, qu’il s’agisse de sentiments  positifs ou négatifs — douleur, détresse, désespoir, peur, enthousiasme, amour, tristesse ou bonheur. Au mieux, l’intensité s’accompagne d’un sens du sublime, une vibrante vitalité et une appréciation profonde pour la beauté de ce monde. Au pire, elle ressemble à une tempête interminable, incontrôlable et dévorante.

La prise de conscience et les informations sur les différences individuelles sont inestimables dans la mesure où elles vous aident à donner du sens à votre vie passée. En regardant les événements et les difficultés que vous avez connus d’un nouveau point de vue, vous pouvez prendre conscience d’où venaient de nombreux commentaires blessants et inopportuns, et vous sentir libre de vous embarquer dans un parcours de réelle découverte de vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal